Atom Egoyan

[né en 1960] Avec deux films géants, De beaux lendemains et Exotica, Atom Egoyan est mon réalisateur préféré. Même ses films de moindre importance, comme Ararat, La vérité nue, Le voyage de Félicia ou The adjuster cachent toujours des scènes d’une grande beauté formelle et des scénarios retors. Son travail sur le cadrage est exemplaire.

Dernier livre paru

A paraître le 2 novembre

Autres brèves