Besancenot élu en 2012... sur Arte Radio

Bon, bien sûr, ce n’est qu’une fiction, pour ne pas dire une blague : Arte Radio a monté un sujet de trente minutes racontant la soirée électorale du second tour des présidentielles, le 6 mai 2012. Ce soir-là, Olivier Besancenot se retrouve face à Nicolas Sarkozy... et l’emporte avec 50,9% !

On le sait maintenant, ce scénario déjà improbable n’aura pas lieu, puisque le leader du NPA vient de décider qu’il ne sera pas candidat. Reste à espérer que l’autre protagoniste de ce second tour virtuel n’y sera pas non plus : avec 20% d’opinions favorables à un an de l’échéance, Nicolas Sarkozy va bientôt trouver du gaz de schiste.

Qu’importe : cette soirée électorale est mitonnée aux petits oignons : sur le plateau d’Elise Lucet et de David Pujadas, Clémentine Autain saute à la gorge d’un Alain Juppé toujours droit dans ses bottes, pendant que Martine Aubry vole au secours de la victoire alors que Brice Teinturier explique pourquoi les sondages, qui avaient prévu la victoire du président sortant, s’étaient trompés mais ont eu tout de même raison de le faire.

Quant à un Sarkozy au bout du rouleau et de la crise de nerfs, il constate que les Français ont choisi le chaos plutôt que l’ordre avant d’annoncer son départ hors de France...

Mais le plus beau est la déclaration finale de Besancenot, ou du moins son monologue intérieur dans les toilettes... qui éclaire admirablement sa décision, bien réelle celle-là, de ne pas se présenter.

Dernier livre paru

A paraître le 2 novembre

Mots-clés