Libres !

Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière sont donc libres aujourd’hui, 29 juin, dix-huit mois après leur enlèvement en Afghanistan. C’est le moment de se réjouir pour eux et pour leurs proches qui se sont battus sans relâche, contre vents et marées, à l’époque où le chef de l’Etat en personne se permettait de fustiger l’imprudence des journalistes de France 3. Le même qui, demain matin à Villacoublay, les utilisera pour une énième opération de communication dont on peut espérer que personne ne sera dupe.

La libération d’Hervé, avec qui j’ai partagé les bancs de l’école de journalisme de Marseille à la fin des années 80, est un immense soulagement. Demain, dans les jours qui viennent, il sera temps de faire les comptes et de dresser le bilan de tout ce qui s’est dit depuis dix-huit mois.

Dernier livre paru

A paraître le 2 novembre