télécharger l'article au format PDF

Boîte à outils

Dans la première version de Métaphores, j’avais créé une rubrique appelée boîte à outils dans laquelle je conseillais quelques logiciels libres qui me semblaient intéressants. Là, je vais plutôt soulever pour vous le capot du site pour tenter de vous en livrer les petits secrets.

Métaphores première version avait été conçu sous beespip, un squelette du système de publication pour un internet public (spip) très avancé à son époque (2005), et développé par la société Contingences, avec qui je travaille depuis fin 2002 pour la partie technique du site de Gardanne.

Lorsqu’à l’été 2010 j’ai décidé de lancer un nouveau site consacré exclusivement à l’équipe de France de football (Chroniques bleues), j’ai cherché dans les squelettes de spip ce qu’il y avait d’innovant. Et j’ai trouvé Zpip, qui m’a tellement plu que je l’ai adopté pour la nouvelle version de Métaphores que vous avez sous les yeux.

Le principe de Zpip est simple : c’est un système de squelettes modulables et personnalisables facilement. Dans Zpip, chaque page se structure en six parties, de l’entête au pied de page en passant par la barre de navigation, le contenu, la navigation secondaire et les extras. A partir de cette base, on peut ajouter les plugins (extensions) que l’on veut, afin de personnaliser le site et le rendre plus riche.

Dans Métaphores, il y a ainsi pas moins de 19 plugins installés en ce moment. Les uns agissent sur la partie publique, celle que vous pouvez voir, les autres adaptent la partie privée, celle réservée aux administrateurs du site (l’admin).

Dans la première catégorie, on trouve a2a, qui permet de lier des articles entre eux, Jolie recherche, qui améliore le champ recherche, Nuage qui crée un nuage de mots-clés paramétrables, Social tags qui ajoute dans un article des liens pratiques vers les différents réseaux sociaux, Thickbox qui gère l’agrandissement des images contenues dans les articles, Webfonts, qui permet d’intégrer dans le site une police distante hébergée sur Google Web Fonts et enfin Zen Garden, une adaptation graphique qui se superpose à zpip (le menu horizontal, le fond de couleur, etc...)

Dans la deuxième, j’ai choisi Menus, qui offre la possibilité de gérer les rubriques qui s’affichent dans le menu horizontal du site, Bandeau, qui simplifie la barre de menus de la partie privée, Crayons, un outil indispensable qui autorise à un administrateur la retouche d’un article depuis la partie publique, Enluminures typographiques qui ajoute des fonctionnalités à la barre d’outils du champ texte, Google Analytics pour les statistiques, Spip Bonux, dont j’avoue honnêtement ne pas trop avoir compris l’utilité, Articles en édition directe qui élimine l’étape de la prévisualisation, Liens entre contenus, qui vérifie que les liens internes contenus dans un article pointent bien sur des articles encore en ligne, Médiathèque qui permet d’accéder à tous les documents joints aux articles et enfin le Couteau suisse qui regroupe plusieurs dizaines de fonctionnalités pratiques.

Le seul inconvénient de cette profusion de plugins (il en existe des quantités d’autres sur spip-contrib), c’est qu’en cas de mise à jour de la version de spip, certains ne seront pas compatibles tout de suite et ne fonctionneront plus. D’où l’intérêt d’attendre quelques semaines avant de changer de version, le temps que les plugins soient également mis à jour.

Pour aller plus loin avec Spip et ses plugins, utilisez donc la boussole !

Dernier livre paru