télécharger l'article au format PDF

En décembre, des courriers préparent la mobilisation

Extrait du dossier 1936, le printemps des possibles

Avec la remilitarisation de la Rhénanie en mars 1936 et l’intensification de la Guerre d’Espagne, la possibilité d’un nouveau conflit en Europe grandit. Le 16 décembre 1936, le Préfet des Bouches-du- Rhône envoie à Victor Savine un courrier barré du tampon Secret . Il s’agit de recenser les fonctionnaires municipaux qui devraient rester en poste en cas de mobilisation générale : "Vous vous exposez à ce que, dans l’éventualité d’une mobilisation, vos services se trouvent désorganisés par suite du départ de votre personnel, les intéressés devant sous peine de sanctions disciplinaires se conformer à l’ordre de mobilisation figurant sur leur fascicule de mobilisation. Les instructions ministérielles actuelles, basées sur l’expérience de la dernière guerre, se font un devoir d’insister tout spécialement sur le contrôle qui vous est demandé pour que les services départementaux ne soient pas désorganisés en cas d’incident ».

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre