télécharger l'article au format PDF

L’été sans bagnole

Partir en vacances à pied ? Avantages : l’immersion totale dans la nature, le dépaysement, le sport qui fait du bien à votre corps. Vacances très peu chères, surtout si vous dormez sous la tente. Et à bicyclette ? Mode de transport écologique, moyen de parcourir de grandes distances sans bagages sur le dos. En train ? La tranquilité et le soutien à un service public ! Sur le mode nous avons testé pour vous, l’équipe de la Décroissance évalue cinq modes de transports alternatifs. Du moins cher, la marche, à celui qui permet d’aller le plus loin, train+vélo, chaque option est examinée à la loupe avec ses avantages et ses inconvénients. Des conseils pratiques, avec des adresses utiles, complètent les informations.

Le principe des vacances sans voiture va au-delà de la simple économie de carburant, même si c’est un argument non négligeable. Il s’agit bien, comme dans d’autres domaines (le travail, la consommation, le logement) d’expérimenter un mode de vie différent, un rapport au temps, à la distance et aux autres plus humain et plus vitalisant que celui que nous propose l’industrie des loisirs. Laquelle laisse, et ce n’est pas rien, 40% de la population sur le bord de la route, faute de moyens matériels. Bien sûr, partir en vacances sans la voiture nécessite une autre organisation, du temps de préparation, et des questions à se poser : aller où ? pour combien de temps ? par quel moyen ? en emportant quoi ? C’est toute la richesse de la décroissance, qui nous pousse à remettre en cause les modèles et les croyances les plus établis.

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre