télécharger l'article au format PDF

Les ex-finalistes sortis au premier tour, c’est inédit

Les huitièmes de finale de la coupe du monde 2010 se joueront pour la première fois sans le pays organisateur. Autre nouveauté : les deux finalistes de l’édition précédente sont sortis au premier tour. L’Italie et la France entrent ainsi dans l’histoire.

Gagner une coupe du monde ne garantit rien pour l’édition suivante, même pas une qualification automatique : depuis 2002, le champion du monde en titre doit désormais en passer par les phases éliminatoires. On l’a vu, les tenants ne parviennent presque jamais à conserver le trophée, seuls l’Italie en 1938 et le Brésil en 1962 y étant parvenus.

L’édition sud-africaine dont le premier tour se termine nous a ainsi réservé deux nouveautés : pour la première fois de l’histoire de la coupe du monde, le pays organisateur (vainqueur final six fois sur dix-huit) est sorti dès le premier tour. Rien d’illogique quand on sait que l’Afrique du Sud était classée 83e sélection mondiale par la FIFA, soit la dernière de toutes les équipes participantes.

La deuxième innovation, c’est que parmi les seize battus du premier tour, on trouve les deux derniers finalistes. Après vérification, ça n’est jamais arrivé. Vous pouvez constater sur le tableau ci-dessous que les 36 finalistes sortants ont été quatre fois vainqueurs (l’Italie en 1938 et le Brésil en 1950 on l’a vu plus haut, mais aussi l’Allemagne en 1990 et le Brésil en 2002) et quatre fois finalistes (Pays-Bas en 1978, Allemagne en 1986, Argentine en 1990 et Brésil en 1998). A quatre autres reprises, ils ont atteint les demi-finales (Uruguay en 1954, Allemagne en 1958, 1970 et 2006).

JPEG - 65 ko
VA : vainqueur - FI : finaliste - 2 : demi-finaliste - 4 : quart-finaliste - T2 : éliminé au second tour - 8 : éliminé en huitième de finale - T1 : éliminé au premier tour - NQ : non qualifié.

Neuf autres fois, ils ont chuté soit au second tour (Brésil en 1974, Allemagne en 1978 et Argentine en 1982), soit en quarts de finale (Tchécoslovaquie en 1938, Brésil en 1954 et 2006, Angleterre en 1970, Allemagne en 1994 et Italie en 1998).

Enfin, cinq fois seulement, un finaliste n’a pas participé à l’édition suivante : l’Uruguay en 1934, la Hongrie en 1950, la Suède en 1962, la Tchécoslovaquie en 1966 et les Pays-Bas en 1982.

Si enfin on se focalise sur le premier tour, avant l’édition 2010, les finalistes avaient échoué six fois d’entrée : l’Argentine en 1934 (mais c’était un huitième de finale) la Hongrie en 1958 et l’Italie en 1974, et, plus surprenant, les tenants du titre italiens en 1938, brésiliens en 1966 et français en 2002. Mais jamais les deux finalistes n’avaient été sortis simultanément du premier tour. C’est désormais chose faite.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo