télécharger l'article au format PDF

Que faire des Nations unies ?

60 ans après sa création, l’Organisation des Nations unies est en crise. Samantha Power, professeur à l’université de Harvard, revient sur cinq contradictions patentes dès la création de l’ONU (dont notamment la toute-puissance du Conseil de sécurité). Ces contradictions ont été particulièrement flagrantes dans les conflits du Rwanda, du Kosovo ou plus récemment de l’Irak. L’avocat Nuri Albala s’interroge pour sa part sur la notion de « droit d’ingérence » et de souveraineté : celle-ci s’applique-t-elle aux Etats ou aux peuples ? La nuance est de taille, l’ambiguité aussi, que l’on retrouve d’ailleurs dans la construction européenne. Or, les textes fondateurs de l’ONU ne sont pas clairs sur ce point. Enfin, le professeur de droit Monique Chemillier-Gendreau avance la proposition d’une Organisation de la communauté mondiale, dont l’enjeu ne serait pas l’équilibre des rapports de forces entre Etats, mais « la définition et la défense du bien commun des peuples ». Elle répondrait ainsi à trois besoins fondamentaux, le besoin de démocratie, le besoin de droit, et le besoin de justice. Vaste programme.

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre